Le chèque énergie

A partir de ce lundi 26 mars, quatre millions de Français aux revenus modestes vont recevoir un “chèque énergie”, nouveauté 2018 qui remplace les tarifs sociaux de l’énergie. Conditions à remplir pour en bénéficier, montant moyen : les réponses à vos questions.

 

Les versements vont permettre aux ménages aux revenus faibles de régler leur facture de gaz, de fioul ou d’électricité.

Annoncé en septembre 2017, il est destiné à remplacer les tarifs sociaux de l’énergie et calculé en fonction des revenus et de la composition du foyer. Son montant sera compris entre 48 et 227 euros.

Selon le gouvernement, il doit permettre à 4 millions de ménages aux revenus faibles de payer leur facture énergie.

Ce chèque dont le montant moyen devrait être de 150 euros sera expédié annuellement et directement aux bénéficiaires.

 

Il sera versé à condition de répondre à plusieurs critères : avoir déclaré ses revenus, habiter un logement imposable à la taxe d’habitation et avoir un plafond de revenus de 7 700 euros par an pour une personne seule et de 16 170 euros pour un couple avec deux enfants.

Ce chèque libellé au nom du bénéficiaire n’est pas encaissable à la banque. Il permet de payer directement le fournisseur d’énergie aussi bien pour l’électricité, le fioul, le gaz… En outre, il peut aussi servir pour réaliser des travaux de rénovation d’isolation thermique.

 

ATTENTION : aucun démarchage n’est entrepris pour bénéficier du chèque énergie !

 

 

 

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien ci-dessous :

Note Chèque énergie

Facebooktwitter