Commémoration du 8 mai 2019

Mercredi 8 mai, nous fêtons l’armistice de 1945, la fin des combats de la Seconde Guerre mondiale, en Europe. Chaque année, de grandes célébrations sont organisées en France. On célèbre le courage des combattants et le retour de la paix.

La Seconde Guerre mondiale a été le plus grand conflit que l’humanité ait connu. Elle a duré six ans, du 1er septembre 1939 au 2 septembre 1945. Près de 100 millions de personnes, de 61 pays différents, y ont combattu. 62 millions de personnes, souvent des civils, y ont été tuées. Et des milliers de bâtiments ont été détruits.

Cette guerre a opposé deux camps. D’un côté : l’Axe, composé de l’Allemagne, de l’Italie et du Japon. Et de l’autre : les Alliés, qui réunissaient de nombreux pays, comme la France, le Royaume-Uni, la Russie, les États-Unis, le Mexique, le Canada et la Chine.

Les causes de ce conflit sont multiples. Mais l’une des principales raisons est politique. L’Allemagne et le Japon voulaient imposer un régime raciste, sur de vastes territoires. Les Japonais se pensaient supérieurs et voulaient dominer l’Asie. Le dirigeant allemand Adolf Hitler avait instauré le régime nazi dans son pays. Les nazis ont exterminé des millions de juifs, d’handicapés, d’homosexuels et de Tziganes, qu’ils jugeaient inférieurs à eux. 

Entre 1942 et 1943, après trois ans de durs combats, les Alliés prennent l’avantage. L’Italie passe dans leur camp. Le 30 avril 1945, l’armée russe entre dans Berlin, la capitale allemande. Hitler meurt. Et l’armée allemande est obligée de capituler.

Le 7 mai 1945, à Reims (Champagne), le colonel général allemand Alfred Jodl reconnaît la défaite de l’Allemagne. Il signe l’acte de « reddition inconditionnelle » des forces armées allemandes. « Le haut commandement allemand ordonne à l’armée allemande sur terre, sur mer et dans les airs de cesser les combats à 23 h 01, le 8 mai, dit le texte. Aucun bateau, vaisseau ou avion allié ne doit être attaqué. »

Staline, le dirigeant russe, exige que la capitulation soit signée à Berlin, la capitale allemande. Un autre texte y est donc signé, le 8 mai. Il marque officiellement la fin du conflit en Europe. Chaque année, cette date est fêtée dans de nombreux pays. En France, c’est un jour férié, depuis 1981 ! »

 

 

Facebooktwittergoogle_plus